Pèlerinage de Châteauvieux – 8 septembre 2021

Mercredi 8 septembre 2021

Tous les ans, les Signois se retrouvent au petit matin devant la chapelle Saint-Jean pour partir ensemble en pèlerinage vers la chapelle de Châteauvieux, le village originel de Signes.

Ce 8 septembre 2021 a rassemblé pas moins de 60 personnes. Une fois rendus sur les hauteurs de Signes, le Père PEDRO, curé de la paroisse, le Vicaire général du diocèse de Toulon Père FORELet le Dominicain Frère Dominique BARREont procédé à la bénédiction de la cloche avant que cette dernière soit remise en place.

Ils ont ensuite béni la chapelle rénovée qui accueillait la première messe en son sein depuis bien des années, avant de célébrer la messe de la Nativité.

Beaucoup d’émotions se sont retrouvées là entre les murs de la chapelle, entre les jeunes et les anciens présents et notamment lorsque trois anciens des vielles familles de Signes se sont mis à faire retentir le son de la nouvelle cloche ensemble.

DISCOURS de Madame le Maire de Signes Hélène VERDYUN à l’occasion de la bénédiction de la chapelle et de la cloche de Châteauvieux et du pèlerinage ancestral du 8 septembre.

« Vous avez devant vous aujourd’hui, un maire heureux.
Le 8 septembre est depuis longtemps une date importante pour les Signois, c’est aujourd’hui plus vrai encore.

La messe que nous allons vivre est célébrée dans une chapelle entièrement rénovée ; les travaux ont été longs, onéreux, mais possibles grâce à la générosité de personnes et de fondations qui nous ont aidés ; grâce à la persévérance de certains qui ont refusé la mort de ce lieu si cher au cœur des Signois.

Je remercie vivement de leur présence le vicaire général du diocèse de Toulon, le père FOREL, notre père PEDRO, et le frère Dominique BARRE qui vont à l’unisson, bénir cette chapelle et célébrer la messe de ce 8 septembre 2021.

Il nous appartient à nous adultes, de transmettre notre patrimoine et nos traditions aux générations futures ; il faut savoir d’où l’on vient pour savoir où l’on va !

Je sais que ce travail de transmission se fait, tant à l’école que dans les familles et je sais que la génération montante gardera en mémoire cette belle aventure. Je sais aussi qu’elle continuera à protéger son passé pour embellir son avenir, et que la cloche, symbole universel de rassemblement, continuera longtemps à rassembler les Signois dans de lieu. »

ALERTE CANICULE

☀️🔥⚠️❗️Depuis ce jour, jeudi 12 août 16h00, une période de CANICULE est en cours, le département du Var a été placé en vigilance Canicule ORANGE.

📌 Nous invitons tout le monde à se protéger de la chaleur et à consulter l’évolution de la situation. Parmi les conseils, nous vous invitons à retenir les suivants :

❗️ Soyez spécialement attentif aux enfants et aux personnes âgées.

😊 Portez des vêtements amples et légers.
💦 Buvez régulièrement 💦
⛱ Évitez de sortir aux heures chaudes (11h00-21h00) et préférez les endroits frais
⛱ Limitez vos activités sportives
🌬 Évitez les atmosphères mal ventilées

Bref, profitez des intérieurs, prenez soin de votre entourage et soyez vigilants 🙂

INFORMATIONS 15 AOUT – SIGNES

11/08/2021

En raison de la situation d’alerte sécheresse pour notre commune et des restrictions de rassemblements liés aux conditions sanitaires, le feu d’artifice du 15 août est annulé.

Selon les mêmes directives préfectorales, les marchés n’étant pas soumis au pass sanitaire, le marché des créateurs du 15 aout au cœur du village est à ce jour maintenu avec la mise en place du respect des gestes barrières.

COMMÉMORATION DU CHARNIER DE SIGNES AU VALLON DES MARTYRS

[DIMANCHE 18 JUILLET 2021 À 18H]

Madame le Maire de Signes Hélène Verduyn et le conseil municipal de Signes accueilleront ce dimanche au Vallon des Martyrs (Nécropole Nationale depuis 1996) les représentants de l’état, les élus, les représentants des associations d’anciens combattants ainsi que la population à un rassemblement en hommage aux martyrs du Charnier Signes.

Rendez-vous à la Nécropole de Signes à 18h00. Merci de noter que le masque reste obligatoire dans le cadre d’un rassemblement en extérieur.

14 Juillet 2021 – Discours Hélène VERDUYN Maire de Signes

Mesdames et Messieurs les élus,
Mesdames et Messieurs les représentants des corps constitués,
Mesdames et Messieurs, mes chers concitoyens,

Merci de vous être rassemblés aussi nombreux pour commémorer notre fête nationale !

Nous tous, réunis ici, représentons notre commune soudée autour des valeurs de la République pour célébrer le 14 juillet.

Célébrer le 14 juillet, c’est se souvenir d’un des moments les plus importants de notre histoire, ce jour de 1789 où, prenant la Bastille, le peuple se libère de la monarchie et devient acteur de son destin politique.

Ces femmes et ces hommes, réunis en une foule compacte, à Paris, sont animés par les aspirations des Lumières, par Diderot, Voltaire, Rousseau et les autres qui les ont portés vers leur destin.

Les parisiens vont enclencher un processus qui, en 40 jours, va radicalement transformer la France.

En 1880, le 14 Juillet est proclamé Fête Nationale.

Célébrer le 14 juillet c’est mettre à l’honneur la République, notre République, avec ses valeurs portées par la Révolution française, ensuite devenues celles de notre nation toute entière.

La Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, la liberté de la presse, la liberté d’association, l’instruction laïque, gratuite et obligatoire, la séparation des Églises et de l’État, la liberté syndicale, le suffrage universel… tous ces principes découlent de l’acte révolutionnaire fondateur que représente symboliquement la prise de la Bastille. Ils donnent corps au pacte républicain.

Ce pacte nous est aussi précieux que l’air que nous respirons. La République est comme l’air que nous respirons : Indispensable. Elle vaut que l’on se batte au quotidien pour la préserver, l’enrichir et la conforter.

La République c’est l’exigence de l’égalité, de la laïcité, et donc du respect des différences dans un cadre commun, fait de valeurs, de lois et de règles d’éthiques.

Nous avons tous, élus comme citoyens, un devoir de vigilance et de responsabilité pour défendre ce cadre commun et promouvoir ce qui nous unit, plus que ce qui nous divise.

Notre présence, ici et maintenant, est l’expression de notre volonté respectueuse de reconnaissance, car la Liberté se conquiert, certes, mais elle se préserve tout autant et chacun des noms inscrits sur cette pierre nous rappelle combien elle est fragile.

Restons ouverts au monde et à ceux qui le composent, et toujours conscients des principes fondateurs de notre République.

Au nom de tous les morts, qui depuis le 14 juillet 1789, sont tombés pour que vive notre pays dans la liberté, je vous invite à observer une minute de silence. Merci

CÉRÉMONIE HOMMAGE DU 8 MAI

Conformément aux règles en rigueur, la cérémonie de commémoration de la victoire du 8 mai 1945 s’est tenue en effectif réduit, limité à six personnes. Une gerbe a été déposée devant le monument aux morts.

Pour mémoire, le 8 mai 1945, fut signé à Berlin l’acte solennel de la capitulation sans condition de l’Allemagne nazie qui mettait fin à la seconde guerre mondiale. La célébration du 8 mai 1945 rend hommage aux combattants héroïques, aux victimes de guerre et à tous ceux qui ont risqué ou sacrifié leur vie pour que nous recouvrions notre liberté.

Journée nationale du Souvenir des Victimes et des Héros de la Déportation

Message de Madame Geneviève Darrieussecq,
secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées pour
la Journée nationale du Souvenir des Victimes et des Héros
de la DéportationDimanche 25 avril 2021

76 ans après le retour des derniers déportés libérés, le souvenir de la déportation demeure dans notre mémoire collective et ne doit pas s’effacer.

Ce que furent les camps d’extermination et de concentration nazis et l’horreur vécue par les millions d’êtres humains qui en furent victimes, n’est pas une simple page documentaire de l’histoire du XXe siècle. L’humanité y a été atteinte dans ce qu’elle a de plus sacré.

Des êtres humains étaient catégorisés en surhommes et sous-hommes, leurs vies jugées « dignes ou indignes d’être vécues » sur décision d’un État qui avait érigé en programme politique sa conception raciste et eugéniste du monde et l’a portée à son paroxysme dans l’univers concentrationnaire.

Des hommes, des femmes et des enfants ont été envoyés dans des centres d’extermination ou dans des camps de mort lente, par un système qui niait leur appartenance à l’espèce humaine et s’employait à leur faire perdre conscience de leur propre humanité.

Pourtant, dans les pires circonstances, beaucoup ont su résister à la terreur et à la déshumanisation par la force de l’esprit et la solidarité. Leur engagement et leur combat sont un exemple à suivre.

Il nous faut aujourd’hui encore résister à de nouvelles formes de fanatisme et de barbarie qui entendent promouvoir une vision raciste de l’humanité et détruire la liberté et la démocratie par la terreur.

De nouvelles menaces nous rappellent la communauté de destin qui unit l’humanité au-delà des différences culturelles, ethniques ou religieuses et des antagonismes idéologiques, politiques ou économiques.

Face à ces périls, l’espoir réside dans l’engagement de tous et en particulier des jeunes générations, à l’exemple des déportés, au service de la liberté et vers des formes nouvelles de résistance et de solidarité.

À tous les déportés, victimes des génocides ou de la répression, nous rendons aujourd’hui un hommage solennel, et nous saluons respectueusement leur mémoire.

Ce message a été rédigé conjointement par La Fédération Nationale des Déportés, Internés, Résistants et Patriotes (FNDIRP), La Fondation pour la Mémoire de la Déportation (FMD) et les Associations de mémoire des camps nazis, L’Union Nationale des Associations de Déportés Internés de la Résistance et Familles (UNADIF-FNDIR)

[VACCINOBUS]

Le Vaccinobus s’est aujourd’hui posé à Signes, afin de répondre à la demande des Signois.

Merci à Madame Rahou, responsable de la Maison de la région du Var à Toulon et à toute l’équipe composée d’une infirmière, un médecin et de bénévoles qui entourent ici notre Maire Hélène Verduyn et notre conseillère Dominique Gueho qui ont tout mis en œuvre pour que la journée se déroule du mieux possible.

Objectif atteint, le Vaccinobus repassera par chez nous le 19 mai pour les primo-vaccinés.