Pèlerinage de Châteauvieux – 8 septembre 2021

Mercredi 8 septembre 2021

Tous les ans, les Signois se retrouvent au petit matin devant la chapelle St jean pour partir ensemble en pèlerinage vers la chapelle de Châteauvieux, le village originel de Signes.

Ce 8 septembre 2021, a rassemblé pas moins de 60 personnes. Une fois rendus sur les hauteurs de Signes, le Père Pedro, curé de la paroisse, le Vicaire général du diocèse de Toulon Père Forel et le Dominicain Frère Dominique Barre ont procédé à la bénédiction de la cloche avant que cette dernière soit remise en place.

Ils ont ensuite bénis la chapelle rénovée qui accueillait la première messe en son sein depuis bien des années, avant de célébrer la messe de la nativité.

Beaucoup d’émotions se sont retrouvées là entre les murs de la chapelle, entre les jeunes et les anciens présents et notamment lorsque trois anciens des vielles familles de Signes se sont mis à faire retentir le son de la nouvelle cloche ensemble.

DISCOURS de Madame le Maire de Signes Hélène VERDYUN à l’occasion de la bénédiction de la chapelle et de la cloche de Châteauvieux et du pèlerinage ancestral du 8 septembre.

« Vous avez devant vous aujourd’hui, un maire heureux.
Le 8 septembre est depuis longtemps une date importante pour les Signois, c’est aujourd’hui plus vrai encore.

La messe que nous allons vivre est célébrée dans une chapelle entièrement rénovée ; les travaux ont été longs, onéreux, mais possibles grâce à la générosité de personnes et de fondations qui nous ont aidés ; grâce à la persévérance de certains qui ont refusé la mort de ce lieu si cher au cœur des Signois.

Je remercie vivement de leur présence le vicaire général du diocèse de Toulon, le père FOREL, notre père PEDRO, et le frère Dominique BARRE qui vont à l’unisson, bénir cette chapelle et célébrer la messe de ce 8 septembre 2021.

Il nous appartient à nous adultes, de transmettre notre patrimoine et nos traditions aux générations futures ; il faut savoir d’où l’on vient pour savoir où l’on va !

Je sais que ce travail de transmission se fait, tant à l’école que dans les familles et je sais que la génération montante gardera en mémoire cette belle aventure. Je sais aussi qu’elle continuera à protéger son passé pour embellir son avenir, et que la cloche, symbole universel de rassemblement, continuera longtemps à rassembler les Signois dans de lieu. »