Report de l’exposition « La libération de la Provence »

Par manque de documents recueillis suite à l’appel à témoignages diffusé dans la lettre d’informations du mois de juin, l’exposition sur la Libération de Signes prévue du 13 au 27 août est reportée à une date ultérieure.

En attendant et afin d’organiser à nouveau cette exposition, n’hésitez pas à nous faire partager vos témoignages et archives.

FÊTE DE LA LIBÉRATION

Vendredi 20 août 2021 à partir de 14h dans le centre du village

Signes fête la Libération de la Provence le 20 août. Pour cette première édition, de nombreux rendez-vous seront proposés. Vous êtes invités à y participer tout au long de la journée.

Et pour jouer le jeu jusqu’au bout : Venez habillés en tenue d’époque (années 40) !

14h à 15h45 : Défilé de véhicules d’époqueCentre du village
L’association GROUP ETO 30, en partenariat avec la commune de Cuges les Pins, organise une traversée du village avec les véhicules d’époque militaires et civils accompagnés de figurants en tenue des années 40.
L’association ETO 30 (European Theatre of Operations 1939 – 1945) est une association de reconstitution historique militaire 1939 – 1945 constituée de passionnés, de collectionneurs ou indépendants autour d’une passion commune : le partage d’événements et de commémorations de la 2e Guerre Mondiale.

16h – 19h : Jeux en bois anciens pour les enfants Place Saint-Jean
Petite restauration sur place.

17h30 : Course des cafetiersCentre du village
Nos cafetiers et restaurateurs vont s’affronter dans une course historique !
Ils auront besoin de tous vos encouragements !

20h30 : Diffusion du court-métrage « Fernand »Place du Marché A. Rousset
Signes a eu le plaisir d’accueillir en octobre 2020, Tristan Théron et son équipe de l’école de cinéma SATIS de l’Université d’Aix-Marseille, pour le tournage d’une scène du court métrage « Fernand ».
À l’occasion de cette Fête de la Libération, celui-ci sera projeté sur la Place du Marché A. Rousset.

21h30 : Spectacle avec le « Denis Gautier Big Band »Place du Marché A. Rousset
Le « Denis Gauthier Big Band » viendra enflammer la Place du Marché A. Rousset avec ses reprises de Count Basie, Duke Ellington, Glenn Miller… mais aussi avec des compositions personnelles.
Cette grande formation de jazz, composée d’une vingtaine de musiciens et chanteurs, reprendra les plus grands standards des célèbres orchestres américains. Elle sera dirigée par Denis Gauthier, ancien soliste de la Flotte de Toulon, professeur de trompette du CNR de Toulon, trompettiste du Grand Orchestre de Sammy Davis Junior, compositeur et interprète.

Spectacles gratuits – Renseignements au 04 94 98 87 80

La tenue de l’événement « Fête de la libération » sera conditionnée aux mesures préfectorales.

COMMÉMORATION DU CHARNIER DE SIGNES AU VALLON DES MARTYRS

[DIMANCHE 18 JUILLET 2021 À 18H]

Madame le Maire de Signes Hélène Verduyn et le conseil municipal de Signes accueilleront ce dimanche au Vallon des Martyrs (Nécropole Nationale depuis 1996) les représentants de l’état, les élus, les représentants des associations d’anciens combattants ainsi que la population à un rassemblement en hommage aux martyrs du Charnier Signes.

Rendez-vous à la Nécropole de Signes à 18h00. Merci de noter que le masque reste obligatoire dans le cadre d’un rassemblement en extérieur.

14 Juillet 2021 – Discours Hélène VERDUYN Maire de Signes

Mesdames et Messieurs les élus,
Mesdames et Messieurs les représentants des corps constitués,
Mesdames et Messieurs, mes chers concitoyens,

Merci de vous être rassemblés aussi nombreux pour commémorer notre fête nationale !

Nous tous, réunis ici, représentons notre commune soudée autour des valeurs de la République pour célébrer le 14 juillet.

Célébrer le 14 juillet, c’est se souvenir d’un des moments les plus importants de notre histoire, ce jour de 1789 où, prenant la Bastille, le peuple se libère de la monarchie et devient acteur de son destin politique.

Ces femmes et ces hommes, réunis en une foule compacte, à Paris, sont animés par les aspirations des Lumières, par Diderot, Voltaire, Rousseau et les autres qui les ont portés vers leur destin.

Les parisiens vont enclencher un processus qui, en 40 jours, va radicalement transformer la France.

En 1880, le 14 Juillet est proclamé Fête Nationale.

Célébrer le 14 juillet c’est mettre à l’honneur la République, notre République, avec ses valeurs portées par la Révolution française, ensuite devenues celles de notre nation toute entière.

La Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, la liberté de la presse, la liberté d’association, l’instruction laïque, gratuite et obligatoire, la séparation des Églises et de l’État, la liberté syndicale, le suffrage universel… tous ces principes découlent de l’acte révolutionnaire fondateur que représente symboliquement la prise de la Bastille. Ils donnent corps au pacte républicain.

Ce pacte nous est aussi précieux que l’air que nous respirons. La République est comme l’air que nous respirons : Indispensable. Elle vaut que l’on se batte au quotidien pour la préserver, l’enrichir et la conforter.

La République c’est l’exigence de l’égalité, de la laïcité, et donc du respect des différences dans un cadre commun, fait de valeurs, de lois et de règles d’éthiques.

Nous avons tous, élus comme citoyens, un devoir de vigilance et de responsabilité pour défendre ce cadre commun et promouvoir ce qui nous unit, plus que ce qui nous divise.

Notre présence, ici et maintenant, est l’expression de notre volonté respectueuse de reconnaissance, car la Liberté se conquiert, certes, mais elle se préserve tout autant et chacun des noms inscrits sur cette pierre nous rappelle combien elle est fragile.

Restons ouverts au monde et à ceux qui le composent, et toujours conscients des principes fondateurs de notre République.

Au nom de tous les morts, qui depuis le 14 juillet 1789, sont tombés pour que vive notre pays dans la liberté, je vous invite à observer une minute de silence. Merci

⚠Report du feu d’artifice et maintien du bal

FEU D’ARTIFICE

Suite à la communication du Préfet concernant les conditions météorologiques des 13 et 14 juillet, nous nous sommes dans l’obligation de reporter notre feu d’artifice. Le vent trop fort, avec des rafales supérieures à 75 km/h et le massif forestier placé en zone rouge pour risque d’incendie sont des facteurs de danger maximum que nous ne voulons pas prendre pour notre commune.
Nous reportons donc le feu au 15 août.

BAL

Du fait des restrictions prévues au mois d’août et pour que cette soirée garde tout de même un esprit festif, le bal est maintenu mais avancé à 20h30 sur la place du Marché A. Rousset.

La Lettre Info Covid n°73 du Préfet du Var 30/06/21

Le mot du préfet
La situation sanitaire du Var continue de s’améliorer avec des taux d’incidence (7,6 pour 100 000 habitants au 30 juin) et de positivité (0,3 %) toujours orientés à la baisse et particulièrement bas, même si 18 personnes se trouvent encore en réanimation pour cause de Covid et si nous déplorons 5 décès survenus ces derniers jours.

Cependant l’ARS fait état d’une dizaine de personnes positives au variant DELTA dans le Var depuis une dizaine de jours.
Si nous voulons éviter une nouvelle vague, et au risque de me répéter une nouvelle fois, il convient de rester prudent, de respecter les mesures barrières là où elles sont encore en vigueur, de se faire vacciner, de se faire dépister à la moindre alerte et surtout de respecter scrupuleusement l’isolement et de permettre la traçabilité de ses contacts lorsque l’on est testé positif. C’est la raison pour laquelle j’ai prolongé jusqu’au 16 juillet mes 3 arrêtés en espérant pouvoir alléger à cette date l’ensemble de ces mesures.

Journée nationale commémorative de l’appel historique du Général de Gaulle à refuser la défaite et à poursuivre le combat contre l’ennemi – 18 juin 1940

« Quoi qu’il arrive, la flamme de la résistance française ne doit pas s’éteindre et ne s’éteindra pas. Demain comme aujourd’hui, je parlerai à la radio de Londres. »

Ces deux phrases résonnent encore dans la mémoire collective nationale ; elles étaient la conclusion d’un appel lancé sur les ondes par un jeune officier alors inconnu, mais fort d’une irréductible foi dans le destin de la France.

C’était le 18 JUIN 1940.

Contre la résignation, contre l’asservissement, contre le déshonneur, pour la RÉSISTANCE, cet appel fut l’étincelle qui alluma l’esprit de résistance et la foi dans l’espérance.

Parce que les Français libres n’ont jamais renoncé, la Nation leur rend hommage et s’incline devant leur héroïsme.

SIGNES, HAUT-LIEU DE LA RÉSISTANCE

Un week-end plein d’émotion

Lors de la guerre de 39-45 Signes fut le témoin de plusieurs drames. Devenu Haut-lieu de la Résistance, nous nous devons chaque année de commémorer le 2 janvier à la Limate, le 6 juin à la Citerne du Gouvernement et le 18 juillet au Vallon des Martyrs ces héros de résistance qui ont perdu la vie pour nous.

Ce week-end, deux événements ont eu lieu en présence de Madame le Maire Hélène VERDUYN et de ses adjoints.

Vendredi 4 juin, trois classes de collégiens de La Seyne sur Mer et oraison ont été accueillis à la Nécropole Nationale, dans le cadre d’une matinée organisée par l’ONACVG afin de perpétuer le souvenir de ces hommes et de ces femmes morts pour la paix, et en particulier pour les 38 hommes exécutés le 18 juillet 1944 au Charnier de Signes.

Les collégiens et leurs professeurs, pleinement investis, ont réalisé un énorme travail de recherches et ont su retranscrire avec leurs mots et leurs émotions les dures périodes de juillet 1944 dans le respect et la fraternité.

Retrouvez l’Hommage de la Jeunesse à la Résistance sur le site de l’ONACVG : https://www.onac-vg.fr/actualites/hommage-de-la-jeunesse-la-resistance-la-necropole-nationale-de-signes


Dimanche 6 juin, c’est sur le Plateau de Siou Blanc, en comité restreint, que s’est déroulée la commémoration de la Citerne du Gouvernement en présence des maires et adjoints de Belgentier, Méounes, Solliès-Toucas et Signes et de Robert MILLET, Président du mouvement unis de la Résistance.

Ce natif de Hyères et fils de résistant a fait son entrée dans le maquis varois en 1943, « dès l’appel du Général ! ». Au moment de la libération de la ville, il a fondé le régime des Maures avec Léopold Ritondale, devenu maire de Hyères. Il est ensuite parti jusqu’à la frontière italienne, puis a intégré les chasseurs alpins. Il a été démobilisé en 1946.

Robert Millet vit toujours à Hyères et a reçu la médaille de combattant volontaire de la Résistance. Il ne manque jamais à l’appel de nos commémorations en nous faisant honneur de sa présence.

Pour les jeunes et les moins jeunes, il est important de ne jamais oublier la valeur de l’engagement des Résistants et de leur fidélité aux idéaux de la Démocratie, la République, de la France.

CÉRÉMONIE HOMMAGE DU 8 MAI

Conformément aux règles en rigueur, la cérémonie de commémoration de la victoire du 8 mai 1945 s’est tenue en effectif réduit, limité à six personnes. Une gerbe a été déposée devant le monument aux morts.

Pour mémoire, le 8 mai 1945, fut signé à Berlin l’acte solennel de la capitulation sans condition de l’Allemagne nazie qui mettait fin à la seconde guerre mondiale. La célébration du 8 mai 1945 rend hommage aux combattants héroïques, aux victimes de guerre et à tous ceux qui ont risqué ou sacrifié leur vie pour que nous recouvrions notre liberté.